Développer la revalidation fonctionnelle du patient cancéreux

Depuis septembre 2013, 15 hôpitaux belges exécutent un projet de recherche « Amélioration de la qualité de vie et réintégration des femmes atteintes d’un cancer du sein, suivant un traitement adjuvant, par l’entraînement physique et l’encadrement du mode de vie ». L’hôpital Universitaire de Gand coordonne ce projet financé par l’INAMI.

L’intervention a inclus un programme de revalidation d’une durée de 12 semaines organisé au sein des centres participants et se composant d’entraînement physique (48 heures) et de séances psychoéducatives (24 heures). Un maximum de 15 patients participait par cycle de revalidation au programme. Le groupe témoin ne suivait pas de programme de revalidation oncologique.

Au total, 1 341 patients ont été inclus dans les analyses, dont 477 dans le groupe témoin et 864 dans le groupe d’intervention. Le score du groupe d’intervention a été plus mauvais que celui du groupe témoin au T1 pour 13 des 15 sous-échelles/items. Le score du groupe d’intervention a également été significativement plus mauvais par rapport au groupe témoin au T1 pour la fatigue (FACIT-Fatigue), les sous-échelles anxiété (HADS) et dépression (HADS), ainsi que l’anxiété situationnelle (STAI) et le trait d’anxiété (STAI).

Le pic absolu et relatif d’absorption d’oxygène (plus bas dans le groupe d’intervention), le pic absolu et relatif de charge (plus bas dans le groupe d’intervention) et la charge subjective indiquée (à 40 et à 60 watts) mesurée durant une épreuve d’effort progressif ont été significativement plus mauvais dans le groupe d’intervention. Le score du groupe d’intervention a également été plus mauvais pour la charge subjective indiquée durant le test de marche de six minutes, le pourcentage de graisses, l’agilité et la force de préhension.

Après 3 mois de revalidation oncologique (T2), on constate un rattrapage (amélioration) important pour 12 des 15 sous-échelles/items de la qualité de vie liée à la santé du groupe d’intervention par rapport au groupe témoin (pas de revalidation oncologique). Un rattrapage est également constaté par rapport au groupe témoin pour la fatigue (FACIT-Fatigue), les sous-échelles anxiété (HADS) et dépression (HADS), de même que pour l’anxiété situationnelle (STAI) et le trait d’anxiété (STAI). Après 12 semaines d’entraînement physique, on constate une

amélioration de quasiment tous les paramètres physiques dans le groupe d’intervention. Dans le groupe témoin, on constate une évolution positive, toutefois moindre entre T1 et T2, pour 9 des 15 sous-échelles/items de la qualité de vie liée à la santé, fatigue (FACIT-Fatigue)

et anxiété situationnelle (STAI). Dans le groupe témoin, on ne constate qu’une augmentation du pic relatif d’absorption d’oxygène et de la distance de marche de six minutes après 12 semaines.

En dépit de l’évolution positive entre T1 et T2, le score du groupe d’intervention par rapport au groupe témoin après trois mois (à T2) est toujours plus faible pour 10 des 15 sous-échelles/items de la qualité de vie liée à la santé, fatigue (ACIT-Fatigue), anxiété (HADS), dépression

(HADS), anxiété situationnelle (STAI) et trait d’anxiété (STAI). Après 12 semaines d’entraînement physique, le score du groupe d’intervention est significativement meilleur par rapport au groupe témoin pour le pic absolu et relatif d’absorption d’oxygène, le pic absolu et relatif de charge et la distance de marche de six minutes. Pour le test de force de préhension à droite, le score du groupe d’intervention était toujours plus mauvais par rapport au groupe témoin.

Dans le groupe d’intervention, on ne constate plus d’autres modifications entre T2 et T3, à l’exception de 1 sous-échelle/item de la qualité de vie liée à la santé. Dans le groupe témoin, on n’observe plus non plus de modification entre T2 et T3, à l’exception de 1 sous-échelle/

item de la qualité de vie liée à la santé et d’une légère baisse du trait d’anxiété (STAI). À T3, les groupes d’intervention et témoin diffèrent encore toujours entre eux pour 11 des 15 sous-échelles/items de la qualité de vie liée à la santé, fatigue (FACIT-Fatigue), anxiété (HADS),

dépression (HADS), anxiété situationnelle (STAI) et trait d’anxiété (STAI). Le projet a été terminé en 2016.

Mots-clés: 
revalidation