Mise en place d’un trajet de soins pour les patients

Mesure 1 : Favoriser la participation du médecin généraliste au processus de prise en charge du cancer
Mesure 2 : Définition des trajets de soins pour les patients cancéreux

La collaboration avec d’autres programmes de soins est essentielle afin de garantir et d’optimiser la qualité des soins. C’est pourquoi l’arrêté royal du 21 mars 2003 prescrit des accords de collaboration par écrit entre les programmes de soins. Ces accords de collaboration sont obligatoires pour les programmes de soins de base en oncologie (PSBO) et sont fortement recommandés pour les programmes de soins oncologiques (PSO). Un accord de coopération implique notamment qu’il doit y avoir des transferts et des retransferts effectifs tels qu’ils sont prescrits dans le manuel oncologique pluridisciplinaire. Un hôpital, qui dispose d’un programme de soins (de base) en oncologie, doit en outre faire partie d’un accord de collaboration en soins palliatifs.

Les données de l’enquête du Collège d’oncologie montrent qu’il existe effectivement une très grande collaboration entre les programmes de soins (voir Tableau 12). Comme prescrit dans la loi, tous les PSBO ont conclu des accords de collaboration par écrit avec un PSO. Plus de 90 % des PSO ont conclu un accord de collaboration, soit avec un autre PSO, soit avec un PSBO. Les transferts et retransferts de patients dans le cadre des accords de collaboration sont très fréquents. Bien que cela soit prescrit par la loi, 5 des 39 PSBO ne disposent pas encore de programme de soins palliatifs et c’est également le cas pour 1 des 55 PSO.

La place du généraliste dans le trajet n’a pas été examinée. Il ressort du rapport du KCE 239A (2015) et de l’enquête du Collège d’oncologie (voir A8) que la participation du généraliste dans la COM n’est que modeste en général. La question est de savoir comment le retour d’information de l’hôpital vers le généraliste a lieu. Si le généraliste est informé en temps opportun et de manière adéquate des conclusions et des traitements (y compris des effets indésirables à prévoir) d’une autre manière que via la COM, il peut alors exercer sa fonction de fil rouge dans la coordination du trajet de soins. Il s’avère en revanche que d’autres professionnels tels que des infirmiers, des psychologues et des diététiciens participent aux COM (voir supra). Cela est positif pour la communication et le trajet de soins au sein de l’hôpital et pour celle de l’hôpital adressant et vers celui-ci.

Mots-clés: 
Organisation des soins : Trajet de soins (Adultes)

Autres mesures dans ce domaine

Entretien de longue durée après une chirurgie complexe pour un cancer

Personnel supplémentaire: Infirmiers, oncopsychologues, assistants sociaux en datamanagers

Centres multidisciplinaires pour une prise en charge conservatrice du lymphoedème

Convention concentration soins des cancers rares

concentration des soins Convention concentration soins des cancers rares En cours

Maladie résiduelle minime (MRD) pour enfants LAL (leucémie aiguë lymphoblastique)

Recrutement de candidats-donneurs de cellules souches

Remboursement de l’oncofreezing pour les patients entre autres atteints du cancer

Onco-congélation

fertilité Onco-congélation En cours

Soins dentaires après un cancer

Immunothérapie

Thérapies innovatrices Immunothérapie En cours

Interdiction suppléments reconstruction mammaire et convention avec les chirurgiens plasticiens

Projets d’hospitalisation à domicile

Soins à domicile Projets d’hospitalisation à domicile En cours

Projets d’hospitalisation à domicile pour des patients atteints de cancer

Mammaprint

cancer du sein Mammaprint En cours

Organisation des soins pour les tumeurs rares

Watson for Oncology?

Technologie Watson for Oncology? En cours

Convention interdisant les suppléments d’honoraires liés à la reconstruction mammaire

Revalorisation de la Consultation Oncologique Multidisciplinaire (COM)

Soutien spécifique au patient au moment de l’annonce du diagnostic du cancer

Organisation des soins : Consultations et Personnel Soutien spécifique au patient au moment de l’annonce du diagnostic du cancer

Soutien psychosocial aux patients dans le cadre des programmes de soins oncologiques (PSO)

Agrément pour le titre d’infirmier en oncologie

Organisation des soins : Personnel Agrément pour le titre d’infirmier en oncologie

Meilleur traitement en matière de nutrition des patients cancéreux

Traitement des tumeurs rares

Organisation des soins : Trajet de soins (Adultes) Traitement des tumeurs rares

Définition et financement d’un programme de soins oncologiques pédiatriques

Organisation des soins : Trajet de soins (Enfants) Définition et financement d’un programme de soins oncologiques pédiatriques

Financement structurel des filières de soins pédiatriques « Soins Continus Enfants »

Amélioration de la couverture des médicaments anticancéreux par l’assurance obligatoire soins de santé

Soutien de la radiothérapie et de l’imagerie médicale

Organisation des soins : Accessibilité et financement Soutien de la radiothérapie et de l’imagerie médicale

Soutien structurel aux banques et aux unités de thérapie cellulaire pour les cellules souches hématopoïétiques et de sang de cordons

Création d’une tumorothèque

Organisation des soins : Accessibilité et financement Création d’une tumorothèque

Amélioration du remboursement des coûts annexes associés aux traitements

Organisation des soins : Accessibilité et financement Amélioration du remboursement des coûts annexes associés aux traitements

Utilisation de l’Hadronthérapie en Belgique

Organisation des soins : Accessibilité et financement Utilisation de l’Hadronthérapie en Belgique